UFC-QUE CHOISIR MOSELLE SUD

DGCCRF, Entreprises, garantie, SAV, Vos droits

Poussons les fabricants et les distributeurs à offrir des produits pérennes

Les consommateurs européens plébiscitent les produits à durée de vie longue

réparation microLes procès se multiplient à l’encontre des industriels qui programment l’obsolescence des produits; les consommateurs sont prêts à payer davantage pour conserver plus longuement leurs objets.

Selon une étude du Comité Économique et Social Européen relative aux effets potentiellement induits sur les consommateurs par l’affichage de la durée d’utilisation des produits, publiée en mars 2016, la mention de la durée de vie a une influence sur les décisions d’achat. En France, ces augmentations de ventes se situeraient entre +18% et +28% des parts du marché virtuel proposé sur un site de simulation de vente en ligne créé pour cette enquête, qui a porté sur un échantillon de 2.917 participants répartis sur quatre régions européennes différentes (France, Espagne, République Tchèque et Benelux). En moyenne, les ventes d’un produit sur lequel est affichée une durée de vie supérieure aux produits concurrents ont augmenté de 13.8%, calculent les co-auteurs de cette étude, conjointement menée par l’agence Sircome, l’Université de Bretagne Sud et l’Université de Bohème du Sud (République Tchèque) pour le compte du Cese.

Pour lire la suite de cet article, rendez-vous sur l’excellent site actu-environnement/com

L’UFC Que Choisir de Moselle sud ne peut que vous inciter à exiger des distributeurs l’affichage clair de la durée de mise à disposition des pièces détachées qui conditionne la réparation des appareils. La loi les y oblige…mais le consommateur doit aider L’État à faire respecter ces lois. Notre revue UFC QUE CHOISIR a déjà largement alerté le public sur ce sujet; mais nous continuerons à relayer ces actions tant que nous n’auront pas obtenu pleinement satisfaction de la part des fabricants et des distributeurs. Ne regardons pas que le prix que nous payons le jour de l’achat mais pensons à ce qu’il nous en coûtera si nous achetons des produits peu fiables ou mal conçus pour être réparés.