UFC-QUE CHOISIR MOSELLE SUD

Autres alertes, Vigilance, Vos droits, Vu sur le Web

Quand la commission européenne s’intéresse de près aux pourfendeurs des logiciels anti-publicité

De plus en plus d’internautes se lassent de la publicité qui envahit les écrans de leur navigateur. L’UFC Que Choisir Moselle sud vous en dit plus sur ce problème.

News sur smartphoneDe nombreux sites sur internet ne vivent aujourd’hui que grâce à la publicité qu’ils mettent en ligne (et qui vous gêne bien souvent) en même temps que les contenus qui vous ont amené à consulter ce site (et qui eux vous intéressent).

En réaction, les utilisateurs de navigateurs internet comme Firefox activent très souvent le module d’extension ADBLOCK qui leur permet d’afficher des pages dépouillées de la publicité qui accompagnent généralement l’affichage de pages en provenance des sites qui vivent de cette publicité. Arme facile des sites vivant de cette publicité, les « anti-Adblocks » ont pour objet de contrecarrer les mesures de contournement activées par les lecteurs. Objectif : vous interdire de consulter le contenu du site si votre navigateur refuse l’affichage de la publicité. Seulement, une contrariété pourrait surgir. Elle est liée à la législation sur les données personnelles.

Le mois dernier, par une action concertée, des mastodontes de la presse en ligne ont placardé des messages de sensibilisation, en bloquant parfois ceux qui tentaient d’évincer leurs flux publicitaires. Cette récente campagne « anti Adblock » du GESTE et de ses membres, dont le Figaro, Voici, L’Équipe, Le Monde, etc., a ouvert un débat de fond.

Pour en savoir plus, consulter l’article publié par l’excellent site NextImpact