UFC-QUE CHOISIR MOSELLE SUD

Halte au gaspillage alimentaire! vous pouvez certainement y contribuer.

gaspillage-2150Kg d’aliments gaspillé par an et par français!

Selon l’agence de l’Environnement 10 millions de tonnes d’aliments sont gaspillés en France chaque année.

Sur les 150 kg gaspillées en moyenne par personnes, 29 kg le sont à la maison et 21 au restaurant. Il y a donc urgence à en prendre conscience et à se sentir assez concerné pour militer au sein de sa propre famille…si ça n’était pas déjà le cas. Agissons afin de réduire sinon même faire cesser ce scandale à l’heure où d’autres n’ont pas de quoi se nourrir.

Merci pour la planète…et surtout pour ceux à qui ça pourra en retour bénéficier.

26 septembre 2016

Lampiris a remporté l’enchère inversée de l’UFC Que Choisir 2016

electricite-piloneLampiris propose une économie de 23% sur de tarif réglementé de l’électricité et de 17% sur celle du gaz aux participants à l’enchère inversée de l’UFC Que Choisir

En réponse à la candidature de plus de 270 000 candidats au changement de fournisseur, LAMPRIS s’est montré le plus attractif.

A l’issue de l’appel d’offre lancée avant l’été 2016 et face à une concurrence désireuse d’emporter un marché potentiel de plus de 270 000 clients, LAMPIRIS cette année encore montré plus ambitieux que ses compétiteurs. Les clients au gaz et/ou à l’électricité qui se sont avec bonheur inscrits dans cette démarche auront donc prochainement la possibilité de confirmer leur intérêt pour cette offre alléchante. Rappelons que pour  les candidats, le changement de contrat s’effectue sans douleur: LAMPIRIS se chargera des formalités contractuelles. Le raccord aux réseaux d’énergie ne changera lui pas (pas de travaux en vue) puisque les distributeurs ERDF et GRDF restent les mêmes qu’auparavant. Il restera aux personnes qui ont participé à cette enchère à confirmer dans les semaines à venir leur intérêt pour ces offres en répondant positivement aux courriers qui vont leur être prochainement adressés.

26 septembre 2016

Candidats au bénévolat du Pays de Sarrebourg: rencontrez des associations en recherche de compétences!

mains-tendues-our-benevolatLe Conseil de Développement du Pays de Sarrebourg organise le 12novembre 2016 une rencontre Associations – Bénévoles

L’UFC Que Choisir Moselle sud s’associe à la démarche du Conseil de Développement de son territoire et participera au Speed Dating associatif du 12 novembre prochain de 14 à 18h à la salle des fêtes de Sarrebourg.

Vous souhaitez donner de votre temps pour aider les autres…vous souhaitez acquérir de nouvelles compétences au travers d’une activité bénévole nouvelle et pourquoi pas vous instruire au travers de formations associées. Venez nous rencontrer au premier Speed Dating organisé sur le Pays de Sarrebourg. Au travers d’un premier contact d’une dizaine de minutes, vous pourrez nous questionner sur l’opportunité de travailler ensemble. Mais vous pourrez durant les quatre heures de cette manifestation rencontrer également d’autres associations de divers secteurs ayant également des besoins en bénévoles.

Pour plus de précision, accédez à l’affiche de la manifestation:

flyer-speed-dating pays de Sarrebourg

Vous pouvez vous rendre sur le site du pays de Sarrebourg (rubrique Conseil de Développement) pour plus d’information sur la manifestation et les associations participantes.

Nous ne manquerons pas de tenir apporter d’autres précisions d’ici la tenue de cette manifestation. Mais d’ici là, faites en part autour de vous afin de susciter la plus de vocations possibles.

Alors, à très bientôt…du moins c’est notre espérance car le monde associatif a plus que jamais besoin de bonnes volontés et de nouvelles énergies!

26 septembre 2016

Le point 2016 sur les Allergènes

noixBonne progression…mais peut mieux faire!

l’UFC publie des résultats inquiétants d’une enquête menée dans les restaurants, les boulangeries-pâtisseries et les rayons coupe de la distribution soit 375 commerces répartis dans 81 départements.

Obligatoire depuis 2005 pour les aliments emballés, l’information sur la présence d’allergène (fruits à coque, soja, arachide…) dans les produits non emballés doit être portée à la connaissance des consommateurs depuis le 1er juillet 2015, et alors que les accidents allergiques ont doublé chez les enfants,

La bonne information des 6 à 9 millions de consommateurs souffrant d’allergies et d’intolérances alimentaires est un enjeu crucial sachant que la seule solution pour éviter des accidents potentiellement mortels ou des affections très invalidantes, consiste à écarter tous les aliments contenant le composé nocif.

ALLERGIE  : c’est une réaction disproportionnée du système immunitaire potentiellement mortelle (entre 1,3 et 2,5 millions de personnes en France) En proportion ce sont les enfants qui sont le plus touchés avec 6 aliments responsable d’environ 75 % des allergies (lait, blé, œufs, arachides, fruits à coque, poissons) Chez les adultes les allergies sont majoritairement dues aux aliments d’origine végétales. Les allergies d’origine animale (œufs, lait, poissons) sont moins fréquentes.

INTOLERANCES : Elles sont dues à la présence dans les aliments de certains composés : INTOLERANCES AU GLUTEN (mélange de protéines présentes dans le blé, l’orge, le seigle ou d’autre céréales. Cette réaction anormale, à la différence des allergies alimentaires, agit sur le long terme et parmi les différentes conséquences, outre des douleurs et des problème intestinaux, on peut observer des problèmes articulaires, neuromusculaires, gynécologiques ou cutanés, des cas d’anémies, d’ostéoporose, etc. Cette maladie affecte environ 650 000 personnes en France.

INTOLERANCE AU LACTOSE : le lactose est le sucre présent naturellement dans le lait. Il s’accumule dans le gros intestin déclenchant douleurs et problèmes intestinaux. On estime que 4 à 6 millions d’adultes sont véritablement intolérants au lactose.

INTOLERANCE AUX SULFITES : Les sulfites sont des conservateurs utilisés dans des boissons alcoolisées (vin, cidre), des purées déshydratées, des condiments, des fruits secs…. Les sulfites peuvent provoquer des démangeaisons, de l’urticaire, des douleurs abdominales et dans les cas le plus sévères des difficultés respiratoires. Il n’existe pas d’estimation fiable sur le nombre de personnes souffrant de ces intolérances.

Seule la restauration rapide respecte strictement le décret (MC DO, QUICK ,KFC) en affichant les allergènes sur leurs menus. En revanche il est inadmissible qu’un quart des 134 magasins de la grande distribution visités soient non conformes ; quant on interroge le personnel, les plus réceptifs vont jusqu’à rechercher les étiquettes dans les réserves ou … les poubelles. Par enseigne, MONOPRIX est le plus respectueux et GEANT CASINO le dernier. Mais c’est chez les 232 commerces artisanaux que les résultats sont les plus alarmants . 75 % ne respectent pas l’affichage réglementaire.

La mise en œuvre très insuffisante de l’obligation d’informer sur la présence d’allergènes est d’autant plus désolante que l’allergie est classée au rang de 4è maladie chronique selon l’O.M.S. Il ne s’agit donc pas d’un simple problème d’information mais bel et bien d’un enjeu de santé publique.

C’est pourquoi l’UFC Que Choisir :

– demande au Pouvoir Public de contrôler la bonne application de la loi et de sanctionner les contrevenants ;

– réclame une modification de la réglementation française pour que les allergènes soient indiquées par le biais d’étiquettes individuelles placées auprès des aliments ;

– s’oppose à la généralisation de l’étiquetage de précaution et saisit à cet effet l’ANSES pour que celle-ci encadre strictement sont utilisation.

20 septembre 2016

Enquête 2016 sur les prix dans les grandes surfaces alimentaires

rayon supermarchéLes prix de l’alimentaire en Grandes Surfaces: une situation qui évolue peu…

Le belge COLRUYT se positionne à la première place de notre palmarès avec un panier moyen de 325 € légèrement devant E. LECLERC (328 €) et GEANT CASINO (331 €). Mais peu de consommateurs pourront en profiter, COLRUYT n’a que 70 points de vente en France à comparer avec les 900 LECLERC et plus de 5 000 CARREFOUR.

Les autres enseignes HYPER U (347 €), INTERMARCHE (348 €), SUPER U (353 €), AUCHAN (359 €) ou CORA (362 €) affichent des niveaux de prix proches autour de la moyenne nationale (352 €)

Les enseignes avec des surfaces de vente plus réduites (CARREFOUR MARKET (368 €), CASINO (376 €) ou MATCH (384 €) affichent des niveaux de prix légèrement supérieurs.

MONOPRIX ferme la marche avec des prix de près de 19 % au-dessus de la moyenne nationale qui est de 352 € pour un relevé comprenant 81 produits de grandes marques ou marques distributeur.

RESULTATS DE L’ENQUETE PRIX 2016 RELEVE DANS LE SECTEUR SARREBOURG-DIEUZE

  1. COLRYUT Puttelange aux Lacs Moyenne panier 326 €
  2. INTERMARCHE Sarrebourg 345 €
  3. INTERMARCHE Dieuze 347 €
  4. SUPER U Rohrbach les Bitche 349 €
  5. CORA Sarrebourg 359 €
  6. SUPER U Sarralbe 363 €
  7. MATCH Dieuze 380 €

 

20 septembre 2016