UFC-QUE CHOISIR MOSELLE SUD

A la une, Autres alertes, Grande Distribution, Lu dans la presse, Petit commerce, Santé

JARDINERIES : TOUJOURS ACCROCS AUX PESTICIDES

L’UFC Que Choisir Moselle sud a participé à l’enquête nationale de la revue QUE CHOISIR sur l’usage des pesticides

…et les résultats ne sont pour le moins pas très positifs

Vilipendés dans les discours, les pesticides sont toujours présents en magasin, il reste impossible de jardiner écologique. Le discours très médiatique du ministre de l’environnement, Mme Royal, avait annoncé que la vente en libre-service de certains herbicides et pesticides, dont le RONDUP, sera interdite dès 2016. Depuis la loi de transition énergétiques a reporté l’interdiction d’un an : au 1er janvier 2017. Les résultats de notre enquête nous indiquent que dans 97 % des jardineries et autres magasins avec un raproduit-chimiqueyon spécialisé jardinage les produits phytosanitaires sont en libre-accès. Et nos enquêteurs ont ainsi trouvé du RONDUP dans 78 % des magasins enquêtés. BOTANIC se distingue des autres jardineries par son engagement écologique. Chez TRUFFAUT plus de la moitié des magasins ne proposent plus de RONDUD. Dans les autres jardineries, les magasins de bricolage, et la grande distribution alimentaire, cette part est l’ordre de 30 %. A contrario aucun problème pour acheter du RONDUP chez GAMM VERT. Le taux est le même pour les enseignes MAGASINS VERTS/POINTS VERTS visités.

Dans ce contexte, l’UFC-Que Choisir a sollicité les enquêteurs bénévoles des associations locales avec pour objectif d’obtenir des conseils pour se débarrasser de quelques pissenlits dans une pelouse de petite dimension, de mauvaises herbes dans une descente de garage et des pucerons du rosier.

  • CONSEIL POUR SE DEBARASSER DE QUELQUES PISSENLITS DANS UNE PETITE PELOUSE : le désherbant sélectif est le produit phytosanitaire qui a été le plus souvent cité. L’arrachage manuel ou mécanique n’arrive qu’en 2ème position et dans 10 % les vendeurs ont proposé un désherbeur thermique, 20 % ont indiqué d’utiliser un desherbant sélectif et le RONDUP a été cité 47 fois. L’enseigne BOTANIC est celle qui s’en sort le mieux
  • CONSEIL POUR SE DÉBARRASSER DE MAUVAISES HERBES DANS LA DESCENTE DE GARAGE : L’emploi de produits phytosanitaires est vivement déconseillé pour les descente de garage. En effet à la première pluie, les produits vont se retrouver entraînés dans le réseau d’eau pluviale. Cela n’a pas empêché 56 % des vendeurs de conseiller une ou plusieurs solutions chimiques dont le RONDUP.
  • CONSEIL POUR SE DÉBARRASSER DES PUCERONS DU ROSIER : Pour s’en débarrasser il suffit soit de pulvériser le rosier avec de l’eau savonneuse, soit d’utiliser des coccinelles ou larves vendues dans le commerce, soit de traiter avec du purin d’ortie ou d’intercaler un pied de lavande ou de roses d’Inde. Les résultats proposés sont les suivants : 43 % insecticides, 32 % savon noir ou eau savonneuse, 29 % insecticides bio, 19 % coccinelles, 6 % purin d’ortie et 4 % plantations .

Les personnes intéressées par ce sujet pourront se reporter aux différents articles parus dans notre revue QUE CHOISIR ou sur son site internet.

En conclusion, mis à part l’enseigne BOTANIC et TRUFFAUT qui progresse par raport à notre précédente enquête, les jardineries et rayons spécialisés restent accros aux désherbants et aux insecticides, sans se soucier de leur impact sur la santé et l’environnement. Malgré les discours volontaristes, les consommateurs restent bien mal conseillés.